Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 09:21
Et je me suis enfermée,
Telle une forcenée,
Dans le pire de mes secrets,
J'ai fermé les volets.
J'étais perdue,
Tel un ange déchu.
Isolée à jamais.
Pourrissante, je me décomposais.
Plus de joie dans mon ventre,
Plus de lumière en mon antre.
Dieu, comme je l'aimais.
Dieu, comme tout était vrai.
Tout c'est détourné.
Même la plus belle des vérités.
N'ouvrez pas la porte,
Laissez-moi morte.
Vos regards me torturent,
En moi tout est obscur.
Ne vous approchez pas.
Eloignez vous de moi.
Protégez vous de mon cynisme.
Eloignez vous du cataclysme.
Oui, j'aime dans le péché.
Oui, je l'aime tout entier.
Dieu, comme je souffre.
Tout en moi devient gouffre.
Je reste là, à attendre.
Que tu viennes me prendre.
Me faire oublier pour toujours.
L'Ultime et le plus grand des Amours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre Larzabal Jude - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marie-Pierre Larzabal Jude
  • Contact

Profil

  • Marie-Pierre Larzabal Jude
  • A la recherche de mon identité, je me promène dans des lieux inconnus, que de souffrance et de joie aussi pour être ce que nous sommes.Poèmes, pensées, tout ce qui me semble important.
  • A la recherche de mon identité, je me promène dans des lieux inconnus, que de souffrance et de joie aussi pour être ce que nous sommes.Poèmes, pensées, tout ce qui me semble important.

Recherche

Liens