Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 11:07
La buée sur les carreaux.
C'est l'heure où nous quittent les oiseaux.
Et je ne peux retenir,
Mes larmes de te voir partir.
Tout est gris et sombre.
Alors, se profile l'ombre,
Si noire de tes adieux.
Et je ne vois dans tes yeux,
Que les notes qui s'envolent,
Une à une en farandole.
Je me souviens de ces matins d'été,
Riant dans les champs de blé.
Où ton coeur m'aimait,
Et mon âme chantait.
Mais le temps s'en est allé,
Avec lui mon passé.
Je me retrouve seule, isolée,
Je voudrais te crier mes regrets.
Mais les sons ne sont que des nuages,
Qui passent et éclatent en orage.
Mon coeur, brûlant, doucement s'éteint.
De cette image qui m'étreint.
Avec elle, je m'imagine,
Mon amour, remplit d'épines.
Qui m'entraîne toujours au loin,
Comme un souffle sans fin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre Larzabal Jude - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marie-Pierre Larzabal Jude
  • Contact

Profil

  • Marie-Pierre Larzabal Jude
  • A la recherche de mon identité, je me promène dans des lieux inconnus, que de souffrance et de joie aussi pour être ce que nous sommes.Poèmes, pensées, tout ce qui me semble important.
  • A la recherche de mon identité, je me promène dans des lieux inconnus, que de souffrance et de joie aussi pour être ce que nous sommes.Poèmes, pensées, tout ce qui me semble important.

Recherche

Liens